Commit 60bb3a53 authored by marmous's avatar marmous

Fix invalid unicode char

parent d5ec2832
\subsection{Déploiement des conteneurs}
La suite applicative Kronos Efficient est conteneurisée dans son ensemble et le cluster est créé. Il est maintenant nécessaire de définir comment déployer les services. Deux questions se posent alors : comment gérer les configurations et les informations sensibles (mot de passe et chaine de connexion aux bases de données)?
La suite applicative Kronos Efficient est conteneurisée dans son ensemble et le cluster est créé. Il est maintenant nécessaire de définir comment déployer les services. Deux questions se posent alors : comment gérer les configurations et les informations sensibles (mot de passe et chaine de connexion aux bases de données) ?
Comme nous venons de le voir, toutes les images de la suite Kronos Efficient prennent leurs paramètres (URL de service web, identifiants de service web, chaine de connexion à la base de données…) par l’API Docker. Chaque paramètre correspond à une variable d’environnement du conteneur. Chaque conteneur démarre sur un script Powershell qui vérifie les paramètres, les ajoute dans les fichiers de configuration, configure le serveur, attend qu’Efficient soit disponible dans le cas des applications travaillant avec le service web de Kronos Efficient, démarre l’application et boucle sur l’affichage des traces applicatives sur la sortie standard. Il y a des paramètres communs aux différents conteneurs. Pour éviter les erreurs de saisie, il faut un outil permettant de générer les fichiers de déploiement nécessaires à une instance client. Il peut prendre la forme d’une application ou d’un script.
\par
Le déploiement en lui-même est très simple. Il se fait par un fichier de configuration YAML. Par exemple, pour déployer une instance test de Kronos Efficient, il faut éditer un fichier YAML contenant la description des différents services à déployer conjointement, nommée stack. Un service correspond à un conteneur et une stack à un groupe de services. Ils peuvent communiquer entre eux par l’intermédiaire d’un réseau virtuel dédié à la manière d’un pod dans Kubernetes. Pour cet exemple, le fichier sera nommé test.kronosefficient.com.yml. Il faut ensuite déployer la stack par la commande suivante :
......
Markdown is supported
0% or .
You are about to add 0 people to the discussion. Proceed with caution.
Finish editing this message first!
Please register or to comment